Tags

, , , , , , ,

Photo 17-10-2014 08 57 07

« Rosa Candida » respire la délicatesse et la douceur des roses. De l’émotion se dégage de ces lignes parfumées grâce à cette rose à huit pétales et sans épine… Beaucoup de saveur, de poésie, de tendresse et de candeur illustrent ce roman qu’il est impossible de laisser de côté…

Photo 17-10-2014 09 03 00

Après le décès de sa mère dans un accident de voiture, le jeune Arnjoltur se retrouve seul avec son père, âgé et son frère jumeau, autiste. Il était très proche de sa mère, elle lui avait fait découvrir cette rose qu’elle cultivait dans sa serre sous le climat islandais, une rose unique…

Ne connaissant rien du Monde qui l’entoure, le petit « Lobbi », comme le surnomme son père, décide de partir voir ce qui se passe au-delà des rivages de son île natale. Avant de partir,  il revient sur sa vie, ses liens familiaux, le décès de sa mère, ses relations avec son père, sur ce bébé dont il est le père suite à une rencontre rapide…

Il sait que dans un pays sur le continent (dont le nom n’est jamais cité), il y a le jardin d’un monastère qui est à restaurer. Il fait ses bagages en prenant soin d’emporter des boutures de « Rosa Candida » en souvenir de sa mère…

Photo 17-10-2014 09 00 40

Tout au long de son périple il doit faire face à des moments heureux, angoissants. Il se pose des questions qui n’ont jamais effleuré son esprit alors qu’il était encore en Islande. En fait, il prend conscience de lui-même.

Une fois arrivé au monastère, il se met au travail d’arrache pied et les fruits de son labeur sont récompensés, le jardin reprend tournure, les arbustes sont taillés, les fleurs et surtout les roses refleurissent. Arnjoltur apprend beaucoup sur le quotidien de la vie dans ses discussions avec un des frères du monastère. Le petit « Lobbi » trouve un équilibre à sa vie, découvre le monde cinéphile…

Photo 17-10-2014 08 52 30Mais, un jour il reçoit une lettre qui va changer le cours de sa vie et lui permettre de réaliser quelles sont ses responsabilités. Se doute-t-il qu’il est à un tournant de son existence qui va lui faire prendre conscience que le monde peut être simple SI…

Photo 17-10-2014 09 02 17

Pour terminer quelques mots sur l’auteure :

Auður Ava Ólafsdóttir, née à Reykjavik, Islande en 1958, cette femme écrivain est aussi professeure d’histoire de l’art à l’université d’Islande. « Rosa Candida », son troisième roman, a reçu de nombreux prix littéraires : Prix de la Littérature de la Ville de Reykjavik, Prix Littéraire des Femmes, Prix Page des Libraires, entre autres…

Photo 17-10-2014 08 58 31

 Bonne lecture j’attends avec impatience vos avis sur ce délicieux roman!